Dans le cadre de Mars Bleu, le CHU de Lille met en place des séances de sophrologie à destination des professionnels du soin et des visiteurs extérieurs.

Ces séances auront lieu à la Maison des Usagers, gratuitement, sur simple inscription.

La sophrologie est reconnue, par le dernier Plan Cancer du ministère de la Santé, comme un soin oncologique de support.

Elle permet:

D’éliminer les angoisses des traitements, d’évacuer la tension, de diminuer la douleur que génèrent les traitements.

Diminuer la fatigue
La chimiothérapie, avec ses effets secondaires importants, est une source de fatigue. Là encore, la sophrologie aide à retrouver une certaine vitalité, notamment par des exercices de visualisation où l’on se voit en forme, plein d’énergie, où l’on optimise et où l’on valorise les traitements qui deviennent des alliés contre la maladie.

Renforcer sa combativité
Les traitements du cancer sont longs. Si, au début, les malades sont motivés, au fil des mois, des années, l’observance des traitements diminue. La sophrologie aide aussi à retrouver une certaine détermination pour lutter contre la maladie.

Un travail sur la restauration de l’image de soi peut aussi être fait en sophrologie afin de retrouver un certain mieux-être.
Il s’agit d’un accompagnement au long cours, tout au long de la maladie, qui permet de diminuer les effets secondaires et de voir plus rapidement les bienfaits des traitements.

Prévenir les maladies
En évacuant les tensions, en renforçant l’immunité, et somatisant du positif (c’est le négatif qui abîment nos cellules) voire changeant son regard sur la vie (en agissant en tant qu’acteur de sa vie ou acteur de sa guérison).